Soutien à Murielle et Sacha Ivanoff

    Voir tous les articles publiés dans la rubrique :
  • Actualités

Depuis plus d’un an Murielle et son mari Sacha Ivanoff (atteint du LIS) sont en discussion avec le Conseil général de l’Aube qui leur demande le remboursement de 27 180 euros en trop perçu de la prestation de compensation du handicap pour les aides humaines. Le dossier a été porté devant la Commission départementale d’aide sociale de l’Aube laquelle a statué le 3 mars 2015 en la faveur de Murielle et Sacha Ivanoff, cependant le Conseil général fait appel le 30 avril 2015 (ce dont Murielle et Sacha ne sont informés que début juillet).

Sacha Ivanoff, totalement dépendant, vit à domicile depuis 2007, année de l’AVC. Son épouse Murielle a mis en place cette nouvelle vie avec le soutien de la MDPH au travers de la prestation de compensation du handicap dédiée au financement des aides humaines. La prestation est versée par le Conseil général pour 730 heures par mois soit 24 H/24 de présence. L’emploi des auxiliaires de vie financé par cette prestation n’est pas toujours simple, toutes les familles en témoignent. Cette complexité est amplifiée par la situation rurale du domicile des Ivanoff qui rend difficile le recrutement des auxiliaires de vie. Ajouté à cela que l’une d’entre elles a été absente pour 3 congés maternité consécutifs avec des arrêts de travail renouvelés mois après mois, empêchant ainsi toute embauche pérenne.

Pour assurer la continuité, Murielle Ivanoff a parfois du assurer seule des journées et des nuits entières sans utiliser les fonds ni pour se salarier ni pour se dédommager et elle a aussi fidélisé des auxiliaires de vie par un salaire horaire plus important que celui prévu par le Conseil général. Les sommes versées par le Conseil général ont été utilisées en totalité, avec même un surcoût supporté par la famille. Cependant le Conseil général demande un remboursement de 27 180 euros portant sur l’année 2013, considérant que les heures allouées n’ont pas été effectuées et ne voulant pas reconnaître à la fois que les fonds ont été dépensées intégralement pour financer le salaire des auxiliaires de vie et la difficulté pour trouver du personnel à la hauteur de la complexité de prise en charge de Monsieur Ivanoff qui nécessite une surveillance jour et nuit.

En première instance et soutenu par un avocat, Murielle et Sacha Ivanoff ont obtenu l’annulation de la décision de remboursement prise par le Président du Conseil Général de l’Aube. Cependant ce dernier fait appel le 30 avril dernier, les Ivanoff ne sont prévenus que par un courrier « non recommandé » en date du 1 juillet.

ALIS soutient la procédure de cette famille et sera présente si possible à la commission qui se tiendra à Paris. Une pétition sera lancée si nécessaire ainsi qu’un communiqué à la presse. Vous pouvez d’ores et déjà soutenir Murielle et Sacha Ivanoff sur une discussion ouverte sur le forum d’ALIS : http://alis-asso.fr/forum/