Voyage en AVC

Après avoir traversé des océans et vu plus de 30 pays, un AVC va, cette fois, faire voyager Chris en lui-même. Totalement conscient, il entend et voit, mais seules ses paupières peuvent encore bouger.

 

Il est difficile d’identifier un AVC afin qu’une personne soit rapidement prise en charge.
Si quelqu’un trébuche, fait une chute anormale, contrôlez trois choses :
1/ demandez-lui de dire, par exemple : « Qu’il fait bon vivre dans ce merveilleux pays. »
2/ de lever les deux bras.
3/ de sourire.
Dans tous les cas où elle a de la difficulté à exécuter l’une de ces tâches, appelez le 112, le 15 ou le 18 et décrivez les symptômes au répartiteur. Si un neurologue voit une victime d’Accident Vasculaire Cérébral dans les trois heures, (ou mieux dans les deux heures, car le traitement dure une heure) il peut renverser les effets de la crise.
L’AVC est la troisième cause de mortalité dans le monde.