Penser est ma liberté

Un an et demi et un bouton poussoir : c’est ce qu’il a fallu à Bruno Lamarre, atteint du LIS en 2004, pour écrire
son livre, « Penser est ma liberté », qui raconte son accident et sa nouvelle vie.
Il y démontre que l’immobilité totale ne signifie pas la perte des facultés mentales. Bien au contraire, sa personnalité est toujours là et son jugement sur la vie et la société n’en est devenu que plus juste.
Il rend également hommage à sa famille et au personnel médical qui l’entoure, jour après jour, pour tous ces gestes quotidiens qu’il ne peut plus faire.
Mais c’est seul qu’il écrit ce témoignage, cette démonstration d’optimisme et de volonté qui ne laissera personne indifférent.