La prise en charge financière

Après les essais et prêts, vous avez décidé quel matériel vous sera le plus utile. Il vous faut alors trouver le financement. Parfois vous grouperez cette demande de financement avec d’autres aides techniques ou des travaux d’aménagement de votre domicile.

Il est plus facile de préparer ce dossier avec l’aide d’une assistante sociale. Pour les premières demandes vous bénéficierez souvent du soutien du service social du centre de rééducation. Par la suite, vous pourrez faire appel aux équipes de la Maison Départementale des Personnes Handicapées qui instruiront avec vous les demandes de financement. Ces financements sont dénommés Prestation de compensation depuis la loi du 5 février 2005 (entrée en vigueur en janvier 2006) qui réforme complétement les droits des personnes handicapées.

Attention : Vous ne pourrez pas bénéficier de ces financements si le matériel a déjà été acheté.

Le temps d’acquisition de ces matériels est souvent très long (temps d’essai, instruction du dossier, passage en commission, perception des fonds = minimum 6 mois).

Les prises en charge sont très variables car il s’agit de matériels qui ne sont pas rattachés à des barêmes. ALIS peut être sollicitée pour participer à ces investissements, faites-le savoir à la Maison Départementale des Personnes Handicapées qui nous adressera une demande.

Ce financement dépend et de la volonté locale des financeurs publics et du professionnalisme des intervenants sociaux (assistante sociale et intervenants du SVA).
La nouvelle loi handicap qui est effective depuis 2006 semble octroyer plus de compensation financière aux personnes très handicapées.
Le temps d’instruction des dossiers nous semble malheureusement incompressible.